François : n’oublie pas les pauvres

François : N’oublie pas les pauvresAujourd’hui, le Président de la République, François Hollande, va rencontrer dans le cadre d’une visite privée le Chef de l’État du Vatican, le Pape François. Certains voudraient que le Pape sermonne François Hollande sur ses positions politiques en matière de morale sexuelle ou de droit de la famille. A mon sens, là n’est pas l’urgence et en tout cas, si c’était le cas, je ne pense pas que François Hollande en tiendrait compte. Il n’y a pas chez François Hollande une quête de transcendance. Il ne croît pas particulièrement en Dieu et ne cherche pas à entrer en concurrence avec Lui comme pouvaient le désirer Nicolas Sarkozy ou plus encore François Mitterrand.
François Hollande est pragmatique et sa vision de la laïcité semble une juste séparation des choses dans le respect des différences. Il me semble qu’il ne cherche pas à mélanger le sacré et le profane. La preuve en est ses vives condamnations, lors de sa conférence de presse, des récents actes de profanations dans les églises.
Sa rencontre avec le Pape François aura vraisemblablement une dimension géopolitique. Ce qu’il cherche c’est un appui diplomatique sur des questions urgentes comme celle du Proche-Orient, de la Syrie, où les positions divergent, ou bien encore le prochain sommet sur le climat qui se déroulera à Paris. Ce n’est donc pas une simple visite de courtoisie que vient faire François Hollande mais une visite utile, pour reprendre son expression, et ainsi pour travailler de concert avec un de ses homologues dont l’influence dépasse largement les croyants.
Le charisme du Pape François résonne jusqu’au frontières du monde pour dénoncer avec vigueur et force tout ce qui nuit à la dignité de l’être humain. Ses paroles invitent à l’engagement, qui, enraciné dans la prière, peut agir durablement et efficacement. François Hollande est un homme pragmatique, qui saura faire du Pape François un allié de taille dans les dossiers internationaux. Pour autant, si l’évêque de Rome pouvait aussi aider le Président de la République Française « qui aime les gens »  à ne pas traiter les étrangers, et spécifiquement les Roms, qui viennent trouver refuge sur la terre de France comme de vulgaires pions déménageables à coup de pelleteuses, cette visite serait un succès.