Pierre Favre : un nouveau saint Jésuite, modèle du Pape François

Pierre FavreLe Pape François vient d’étendre à l’Eglise universelle le culte liturgique rendu au bienheureux Pierre Favre, prêtre jésuite savoyard (1506 – 1546), ordonnant son inscription au catalogue des saints. Ce nouveau saint de la Compagnie, pour lequel j’ai une affection toute particulière, est beaucoup moins connu qu’Ignace de Loyola et François-Xavier. Ces trois hommes qui ont partagé « la même chambrée, la même table, la même bourse. »[1] Lors de leurs humanités au collège Sainte Barbe à Paris en 1529 ils sont devenus des « amis dans le Seigneur ». Ce compagnonnage avec Ignace se révélera décisif pour l’avenir tant pour Pierre que pour François grâce tout particulièrement à l’expérience des exercices spirituels reçus de leur aîné. Pierre Favre n’est pas un homme de gouvernement, ni tendu vers la réalisation de grands exploits, mais c’est un passionné non seulement de la gloire de Dieu mais aussi et surtout de la « cura personalis ».[2] Continuer la lecture de « Pierre Favre : un nouveau saint Jésuite, modèle du Pape François »