Écouter la Parole de Dieu et bâtir le Royaume


Méditations au coeur du monde / vendredi, janvier 20th, 2023
Temps de lecture : 5 minutes(Last Updated On: 20 janvier 2023)

Ce troisième dimanche du temps ordinaire est le dimanche de la Parole de Dieu. C’est le pape François qui a institué ce dimanche en 2019. Dans la lettre , Aperuit Illis, qu’il consacre au dimanche de la Parole de Dieu, le pape nous dit que cela « permet par dessus tout de faire revivre à l’Église le geste du Ressuscité qui ouvre également pour nous le trésor de sa Parole afin que nous puissions être dans le monde des annonciateurs de cette richesse inépuisable ».

La Parole de Dieu : cœur de notre foi

La Parole de Dieu doit donc être notre compagne quotidienne, elle est la sève de notre vie chrétienne. Dans sa méditation, nous pouvons entendre le Ressuscité nous inviter à lire les signes des temps pour être dans ce monde des semences de joie, des annonciateurs de la Bonne Nouvelle (Es 40,9). Sans la Parole de Dieu, notre foi serait vaine. C’est par cette Parole, transmise par des voix humaines, que nous avons accès au Christ. Dans le silence de nos cœurs, sa Parole se fraye un chemin pour faire germer l’Espérance et la Paix. Dieu vient susurrer à l’oreille de notre cœur, pour que notre oreille s’éduque à la voix du Père.

Au cœur de la liturgie

La liturgie est un des lieux privilégiés où nous pouvons écouter la Parole de Dieu. Nous y écoutons l’Écriture comme ce peuple appelé à faire le bien. Cette Parole de Dieu nous façonne et nous fait devenir davantage une communauté de frères et de sœurs rassemblés autour de la Parole du Père. Certes, Dieu s’adresse à chacun de nous à l’intime de notre cœur, mais aussi collectivement pour que nous nous sentions solidaires, membres d’un même peuple, d’un même corps. Ainsi, lorsque nous prions avec la liturgie, même individuellement, nous sommes unis à l’ensemble de l’Église. Notre prière nous unit les uns aux autres puisque la Parole de Dieu nous convoque et nous fait devenir enfant d’un même Père.

parole_de_dieu
Photo de Timothy Eberly sur Unsplash

Parole éternelle du Père

Jésus est cette Parole du Père qui nous est révélée par l’Esprit. C’est ce même Esprit, qu’il a reçu à son baptême, qui nous demande par sa voix de nous convertir. Cet appel, que nous entendons à la fin de l’Évangile de ce 3e dimanche du temps ordinaire, est au cœur de la Parole du Christ. Se convertir ce n’est pas devenir des saints, être parfaits, sans aspérités. Il ne nous est pas demandé de renier ce que nous sommes, mais de transformer ce que nous sommes pour bâtir le Royaume de Dieu.

Construire le Royaume de Dieu

Parfois, nous nous égarons, nous nous laissons aller à des pratiques qui peuvent nuire à la construction du Royaume de Dieu, de ce corps apostolique qu’est l’Église. Laissons-nous, dans ces cas, rejoindre par la voix du Père qui nous demande de mettre l’amour et le respect au cœur de nos vies. C’est ainsi que nous habitons « dans la demeure du Seigneur » comme nous invite le psaume 26 (27) entendu ce dimanche. Ce lieu est le cœur de Jésus dont nous pouvons tirer la force pour aimer davantage. Du cœur du Christ coule la source de la miséricorde que sa Parole nous enseigne. Plongés dans ce puits d’amour, nous pouvons devenir des porteurs de la lumière de Dieu pour le monde. Si nous nous laissons rejoindre par ce cœur qui aime tant le monde, nous serons moins enclins à nous laisser diviser par « l’ennemi de la nature humaine ».

Unis dans le nom du Père

C’est l’appel que nous adresse Paul dans la seconde lecture. Ne tirons pas la couverture à nous, ne cherchons pas à prendre une autre place que celle du serviteur ordinaire qui tient dans la fidélité. Dans le cœur de Dieu, nous avons tous la même place. Il nous aime chacun de la même manière, tel un père aimant et attentif à chacun. Notre vocation n’est pas de briller, mais de faire briller l’Amour de Dieu en plein monde. C’est ce que la Parole de Dieu nous révèle. Elle est là pour nous réveiller, nous sortir des voies où nous pouvons parfois nous égarer, tant la mondanité peut nous attirer.

Écouter la Parole de Dieu

Prenons appui sur l’Écriture sainte, elle nous fait entendre la voix de Dieu pour aujourd’hui. Dans cette contemplation, nous discernons davantage le sens où Dieu veut nous conduire. Pour autant, n’absolutisons pas cette Parole. Elle n’est pas à prendre au pied de la lettre, elle doit être contextualisée, discernée, expliquée. Ces travaux se font certes avec notre tête, mais aussi avec notre cœur au sein de la communauté chrétienne. Chacun de nous la reçoit différemment, car elle prend racine dans une histoire personnelle. Notre relation intime avec Dieu se forge dans cette fréquentation et nous pouvons la partager.

Jeter les filets sur la Parole de Dieu

Ensemble, comme peuple de Dieu, nous comprenons davantage ce que l’Esprit peut nous dire si nous fréquentons l’Écriture. Dans nos rencontres, nous pouvons rendre compte de cette « manducation » de la Parole de Dieu. Nos partages peuvent nous aider à discerner comment la Bible peut orienter notre vie et comment la Parole peut nous inciter à aller en eaux profondes, à jeter les filets.

De la Parole aux actes

Dans l’Évangile de ce 3e dimanche ordinaire, Jésus inaugure son ministère, sa vie publique. Sa proclamation de l’Évangile passe par des actes. C’est le signe pour nous que la Parole de Dieu doit nous mettre en mouvement tels Simon, Jacques, André et Jean de l’Évangile de ce dimanche. Notre foi doit être vivante et nous conduire à porter du fruit en abondance. Il ne s’agit pas de nous mettre en avant, mais de montrer la voix de Dieu au cœur du monde.

Témoins de la tendresse du Père

Dans notre manière de faire, notre manière d’être, nous pouvons révéler la douceur, la miséricorde du Père. Cette qualité de relation, que nous sommes invités à créer les uns avec les autres, nous est révélée par l’Écriture. Dieu s’offre à son Peuple par sa Parole créatrice. Ainsi, lorsque nous écoutons l’Écriture, nous sommes invités à devenir une vivante offrande à la louange du Père.

Au cœur de nos eucharisties

C’est le sens que prennent nos célébrations eucharistiques où, après avoir écouté la Parole de Dieu, nous accueillons le Christ qui se donne à nous dans son corps et son sang. Dans sa Parole et son Eucharistie nous consacrons le monde et nos vies. Ainsi, lorsque nous les accueillons, nous apprenons davantage à nous offrir entièrement au Christ pour que par nos vies, le monde soit sanctifié.