Faire alliance avec Dieu

Temps de lecture : 4 minutes
Print Friendly, PDF & Email

Faire alliance avec DieuCe quatrième dimanche de l’Avent prépare nos cœurs à la rencontre du Seigneur, la nuit de Noël. Dieu vient nous proposer son alliance nouvelle et éternelle, par la naissance de son Fils. Les textes de ce dimanche nous introduisent au sens profond de l’incarnation. Cette vulnérabilité, dans laquelle il naît, est la puissance de l’Amour de Dieu. Dieu se donne, se propose et ne s’impose pas. Il ne vient pas en conquérant, mais en messager de la douceur. Il nous faut garder bien en tête cette réalité.

Désir

Trop souvent, nous avons tendance à nous prendre pour Dieu, en montant des plans dans lesquels il doit s’inscrire. Gardons à l’esprit que c’est l’Esprit de Dieu qui a le premier l’initiative. Cela peut surprendre au premier abord. Nous pouvons entrer dans ce dynamisme en méditant la première lecture. La volonté de David est louable et bonne, le prophète qui l’accompagne la ratifie pourtant, mais Dieu veut autre chose.

Discernement

Dans nos réalités quotidiennes, dans nos discernements et choix de vie, souvenons-nous de cette réalité de la vie en Dieu. C’est bien Lui qui guide nos pas, avec notre consentement. Entrer dans son alliance, c’est accepter de se déposséder, de se décentrer. Ainsi, nous pouvons entendre ses appels à vivre, qu’il ne cesse de nous faire. Nous avons besoin de faire silence pour entendre la voix de Dieu susurrer en nous. Il n’est pas dans le vacarme, mais dans le commencement de la fin d’une brise légère (1 R 19, 12). Il est tout à fait possible que nous ne comprenions pas cette parole.

Relecture

C’est alors qu’il faut en faire mémoire devant Lui, jusqu’à ce qu’elle devienne « plus intime que l’intime de soi-même », pour reprendre une citation bien connue d’Augustin d’Hippone. La Parole de Dieu doit se frayer un chemin en nos cœurs, pour s’incarner et trouver une demeure hospitalière. C’est ainsi que se noue l’alliance entre Dieu et nous. Il s’agit de la rencontre d’une parole de Dieu qui nous fait vivre et nous met en route.

Fidélité

La fidélité de Dieu s’engage dans sa parole, qui n’est autre que son Fils,. Souvenons-nous de la Genèse : « Il parla et ce qu’il dit exista ». Cette parole créatrice pour que nous devenions, en ce monde et en ce temps, des cocréateurs, compagnons, disciples-missionnaires de son Royaume. Ce dimanche, la première lecture et l’Évangile nous enracinent dans cette certitude. David comme Marie sont invités à laisser faire Dieu, malgré leurs questionnements et leur incompréhension. Nous aussi, à leur suite, et à leur exemple, il nous faut apprendre à laisser faire Dieu, à le mettre en premier dans tous les projets que nous souhaitons mettre en place.

Volonté

Acceptons donc que Sa volonté ne soit pas notre volonté, malgré notre bonne volonté. David voulait construire un toit stable pour l’arche de l’Alliance, mais le Seigneur choisit de bâtir de manière stable l’alliance qu’il a nouée avec David. C’est donc un changement de paradigme que nous sommes invités à faire. L’Avent est un temps tout indiqué pour laisser le don de Dieu naître en nous, pour nous convertir de manière radicale à l’Amour de Dieu.

Marie

Une des pistes pour avancer sur ce chemin est de reconnaître Dieu comme « l’Éternel Seigneur de toutes choses ». Accepter tout simplement qu’il soit le « tout autre » tout en étant le « tout proche ». L’annonce faîte à Marie nous entraîne dans cette contemplation. Elle est surprise de la salutation de l’Ange – et non de sa présence (!). Marie  est comblée de grâce, du don de Dieu. Dieu l’a choisit pour conduire à bien son projet d’alliance t Marie a dit «  oui ».

Joseph

La vie spirituelle que Joseph nous montre n’est pas un chemin qui explique, mais un chemin qui accueille. C’est seulement à partir de cet accueil, de cette réconciliation, qu’on peut aussi entrevoir une histoire plus grande, un sens plus profond – François – Patris Corde n°4

Mais, à trop parler de Marie, nous en oublions Joseph, qui de la tribu de David, assure la légitimité royale à Jésus. Joseph est aussi dit cet homme juste, qui comme Marie, a scellé par son « oui » l’alliance de l’humanité avec Dieu. Joseph et Marie sont comblés de grâce, choisis par Dieu pour accueillir, par amour, par fidélité à la promesse de Dieu, le sauveur du Monde. C’est leur disponibilité de cœur et de corps qui leur permet d’accueillir l’Emmanuel.

Alliance

Peut-être pouvons-nous profiter de ces quelques jours qui nous séparent de l’accueil, en notre vie, de la naissance de l’alliance nouvelle et éternelle pour contempler ses parents. Prenons appui sur leur amour, leur tendresse, leur ténacité et leur attachement à la fidélité de Dieu. Avec eux, nous comprenons davantage que le Seigneur est Celui qui nous fait confiance, au prix de se livrer entre nos mains. Les mystères de la vie du Christ, sa naissance et sa mort, sont une émanation de la liberté de Dieu. Il se donne à nous, se dépossède de sa propre vie pour nous entraîner, à notre tour, dans un chemin de don total de ce que nous sommes.

Puisse le Seigneur nous mettre à la suite de Marie et Joseph pour que nous soyons pleinement disponibles pour recevoir les grâces que le Seigneur désire nous faire à l’approche de Noël.

Une réflexion sur « Faire alliance avec Dieu »

Les commentaires sont fermés.