Avec Ignace, devenons pèlerin de l’Amour de Dieu

Jr 20, 7-11a.13/Ps 1, 1-16/Eph 3, 14-21/Jn 1, 35-39

Ignace de LoyolaAujourd’hui, nous louons le Seigneur pour son serviteur Ignace de Loyola. ll y a 10 jours, la liturgie nous amenait à méditer l’Évangile de Marthe et Marie comme pour mieux entrer dans un chemin de contemplation. Ignace de Loyola fit de cette contemplation dans l’action une règle de vie aussi spirituelle que temporelle. Ceci afin que tout puisse concourir à trouver, à discerner là où le Seigneur nous veut libre pour mieux servir et aimer. C’est un appel à nous mettre à l’écoute de la vie qui sourd en chacun de nous. Continuer la lecture de « Avec Ignace, devenons pèlerin de l’Amour de Dieu »

L’hospitalité de Dieu

l'hospitalité de DieuDans 10 jours, le 31 juillet, nous célébrerons Ignace de Loyola. Ce Basque, fondateur de la Compagnie de Jésus, a eu le souci pédagogique et spirituel de « chercher et trouver Dieu, en toutes choses » en vue d’une unité plus intense de notre être. . Nous avons trop souvent tendance à opposer l’une à l’autre. Continuer la lecture de « L’hospitalité de Dieu »

Faire une offrande de nos vies

Nous écoutons la Parole de Dieu, puis par le ministère du prêtre, louons le Père de transformer nos offrandes, par le don de l’Esprit, en corps et en sang du Christ puis sommes invités à le partager. Ce déroulement de la liturgie donne toute sa dimension à la foi chrétienne.

Corps et sang du Christ
(c) Pqv

La liturgie de ce dimanche a comme un goût de Jeudi Saint. L’Église nous demande de fêter le corps et le sang du Christ ; ce qui s’appelait la Fête Dieu auparavant. En célébrant ce dimanche le Saint Sacrement, c’est l’Amour de Dieu pour sa création qui doit habiter notre louange. La venue du Christ en notre monde, que nous célébrons, dans le pain et le vin consacrés, est un appel à l’émerveillement et à l’action de grâce. Ce Dieu qui est relation, comme nous l’avons fêté dimanche dernier, a choisi de nous rencontrer dans la simplicité, sous les espèces du pain et du vin. Ces aliments de base réjouissent et réchauffent le corps et le cœur de l’Homme. Dieu, en mettant son corps entre nos mains, nous invite à nous offrir à nos contemporains. Célébrer le corps et le sang du Christ c’est entrer dans un mouvement descendant. Ce mouvement du lavement des pieds, où le maître se fait le serviteur de tous. Continuer la lecture de « Faire une offrande de nos vies »