Discerner dans les responsabilités

Temps de lecture : 3 minutes

ApDiscerner dans les responsabilitésprenons du Seigneur le discernement. C’est en résumé la force des textes de ce 17e dimanche ordinaire de cette année A. Regardons la sagesse de Salomon dans la première lecture. Ce qu’il demande, c’est de pouvoir guider son peuple avec discernement et sagesse. Ce n’est pas le pouvoir, la gloire, la force ou la richesse qu’il recherche mais la justesse dans sa charge. À la lecture de ce passage du livre des Rois, nous pensons à tous ceux qui nous gouvernent. Nous sommes tentés de dire « si seulement, ils pouvaient faire la même demande au lieu de chercher le pouvoir etc ». C’est un peu facile et cela nous dédouane de nos responsabilités.

Charge

Nous n’avons sans doute pas la charge d’une nation ou de toute autre grande entité équivalente. Pour autant, tous autant que nous sommes avons en quelque sorte « charge d’âmes », à commencer par la nôtre. Ce texte du livre des Rois peut nous aider à regarder notre vie pour discerner les appels de Dieu et notre manière d’y répondre. Peut-être que nous nous conduisons à l’égard des autres de manière injuste. Ne préférons-nous pas conserver le pouvoir – aussi infime soit-il – que d’entrer dans une réelle collaboration. Notre cœur est bien souvent loin d’être si « intelligent et sage » que celui de Salomon. Souvenons-nous de ce texte lorsque nous sommes tentés d’user de manière inconsidérée des responsabilités qui nous sont confiées.

Ressemblance

C’est la grâce d’être ajusté au désir de Dieu, de nous faire croître pour vivre dans « sa consolation et sa tendresse » (psaume 118). Notre vie n’a pas pour d’autre but que de devenir, chaque jour davantage, ressemblance au Fils. C’est bien ce que Paul nous enseigne dans la seconde lecture. Le choix du Père de nous conférer cette dignité de fils dans le fils peut nous faire penser à cette citation attribuée à Spiderman : « Un grand pouvoir ne peut se concevoir qu’accompagné de grandes responsabilités ! ». En effet, nous avons le pouvoir de rendre Dieu accessible à notre monde. Notre baptême nous donne de pouvoir porter Dieu au monde. Cette mission, ce service qui nous est confié est particulièrement sensible.

Responsabilités

Nous pouvons – et nous le sommes souvent – être des contre-témoignages de cette responsabilité. Pourtant, Dieu continue jour après jour de nous confier son alliance, de nous donner de porter sa joie au monde. Réjouissons-nous de cet appel à communier à la miséricorde de Dieu. Il nous faut pourtant entrer dans une bienveillante vigilance sur notre manière de prendre soin de ces responsabilités que Dieu nous confie. Il nous faut savoir faire le tri comme Jésus nous le fait comprendre dans l’Évangile de ce dimanche. Tout n’est pas forcément nécessaire, utile et bon pour être des fidèles .

Discernement

Il est donc vraiment important de discerner l’utile, l’indispensable, le strict nécessaire de ce qui peut entraver notre marche à la suite du Christ. Nous cherchons peut-être trop souvent à garder ce qui nous paraît comme important et à passer à côté de l’unique nécessaire. Celui-là même qui nous montre la splendeur du Royaume de Dieu. Prenons vraiment le temps en ces jours qui vont nous conduire à célébrer Ignace de Loyola, qui fut un maître en discernement, de rechercher ce qui nous donne de bâtir le Royaume.

Puissions-nous ne pas chercher la première étoile qui en apparence scintille mais bien le joyau qui saura faire resplendir nos vies du soleil de Dieu. Puissent nos responsabilités ne pas nous aveugler et nous conduire sur une mauvaise route. C’est ensemble en communauté chrétienne, peuple de baptisés, que nous pourrons rendre ce monde, notre maison commune, beau, aimable car scintillant de la joie de Dieu.

close

Une réflexion sur « Discerner dans les responsabilités »

Les commentaires sont fermés.