Laissons-nous revêtir par le Christ

Temps de lecture : 3 minutes

revêtir le ChristAujourd’hui, l’Église célèbre le Jeudi Saint. Habituellement, c’est l’occasion pour nos assemblées de faire de belles liturgies. Cette année, du fait du confinement, impossible de célébrer avec nos communautés habituelles. Pour autant, Dieu continue de se dire et sa grâce de nous appeler à le revêtir. Il vient nous rejoindre alors que nous serons unis par les moyens modernes de communication. Le Jeudi Saint est le souvenir de la fondation de l’Eucharistie, ce pain et ce vin devenant le corps et le sang du Christ. Ce mémorial qui se continue à chaque messe. C’est surtout, et sans doute, ce qui donne toute sa force à l’Eucharistie : le Christ, don de Dieu fait aux Hommes.

Don

Dans l’institution de l’Eucharistie, Dieu vient nous dire que le don du quotidien, que sont le pain et le vin, révèle sa présence au milieu de nous. Nous, aussi, par toute notre vie, nous pouvons révéler que Dieu se donne à notre monde. L’Évangile du Jeudi Saint nous invite à contempler le lavement des pieds et non la dernière Cène.

Service

Aujourd’hui, le geste du Serviteur, qui lui fait revêtir le tablier du service, nous fait immédiatement penser a ces « vrais héros » de notre actualité. Une multitude de personnes prend le tablier de serviteur pour que cette pandémie de Covid-19 soit endiguée. Ils sont figures du Christ qui, ce soir, se donne à nous. Il est le Premier de la longue cordée de ceux et celles qui ne cessent de se donner aux autres malgré fatigues et contradictions. Cette lignée, au pas du plus petit, du plus fragile, conduit au Père. Elle est la consécration de l’incarnation du Christ, venu nous appeler au Salut. Il consiste à prendre soin les uns des autres, car c’est ensemble que nous formons le Peuple de Dieu, le troupeau que le Seigneur, par son Esprit, conduit.

Dépassement

Comme Pierre, nous pouvons être étonnés du geste de Jésus en ce Jeudi Saint. Tout compagnon de Jésus qu’il est, il est dépassé par l’agir du Christ. Sa manière de procéder n’est décidément pas celle de son monde. Ce sont les esclaves qui s’abaissent, qui lavent les pieds, et non les maîtres, les leaders. Jésus renverse ainsi notre compréhension du monde. Il nous demande de prendre sa suite, de le revêtir, de nous comporter à l’égard des autres à son exemple. Qu’importe notre connaissance, notre capacité à comprendre le monde. Ce qui importe aux yeux du Seigneur, c’est d’accepter d’entrer dans une sorte de dépouillement.

Purification

Par le geste du Lavement des Pieds, le Seigneur vient purifier en nous tout ce qui est fausse croyance, tout ce qui entrave notre liberté, notre capacité d’aimer et de célébrer la Vie. Cette purification dont nous parle l’Évangile est comme une préfiguration de notre baptême. Plongés dans l’Amour de Dieu pour ce monde, revêtus du Christ et animés par son Esprit, nous recevons la charge, le ministère de changer ce monde. Cette responsabilité est une invitation à la liberté et à la pacification.

Liberté

Libres nous le sommes parce que nous avons revêtu le Christ lors de notre baptême. Cette liberté doit nous entraîner dans un mouvement d’annonce de l’Évangile, de gratuité de l’Amour de Dieu. Faire mémoire, eucharistie après eucharistie, de l’incarnation du Christ dans la simplicité du pain et du vin devenus son corps et son sang, doit nous transformer chaque jour davantage. Dieu nous convoque afin d’être disponibles à ses appels, à entrer dans un discernement continu pour mieux le suivre et l’aimer dans le frère ou la sœur rencontrés.

Ainsi, nous entrons dans l’Alliance nouvelle qu’il inaugure ce soir. Elle nous fait devenir des frères et sœurs du et en Christ. Lorsque nous partageons son corps et son sang, lorsque nous servons nos frères et sœurs en humanité dans le don gratuit de nous-mêmes, nous devenons nous-mêmes un autre Christ.

Puisse la participation mystique à la célébration du Jeudi Saint nous faire revêtir davantage le Christ. Qu’il nous donne la grâce d’être renouvelé dans notre désir de le servir le Christ dans le service du Monde.

Une réflexion sur « Laissons-nous revêtir par le Christ »

Les commentaires sont fermés.