Accueillons la lumière de Noël


Méditations au coeur du monde / mardi, décembre 19th, 2023
Temps de lecture : 5 minutes(Last Updated On: 22 décembre 2023)

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi. » Cette phrase commence la liturgie de la Parole de la messe de la nuit de Noël. Cette lumière qui brille au cœur de notre nuit nous accompagne depuis le 1ᵉʳ dimanche de l’Avent.

De la lumière de Noël à la lumière de Pâques

Nous pouvons aussi penser à la lumière du cierge pascal qui brille au cœur de la vigile pascale. Ainsi, nous comprenons véritablement que le Christ est la lumière de nos vies. Nous saisissons aussi que les fêtes de Pâques et de Noël sont intimement liées et que c’est cette lumière qui vient nous mettre en joie. C’est une joie qui ne passe pas, car elle nous enracine dans cette espérance que nous procure le Christ.

Une fraternité universelle

À Noël, ce n’est pas seulement la naissance d’un enfant que nous célébrons. C’est la naissance de Celui qui vient se faire frère des femmes et des hommes. Le Christ, à Noël, vient partager notre humanité pour que nous devenions fils/fille de Dieu. Ce soir, Dieu renouvelle son alliance avec l’humanité. Il nous invite à compter sur l’espérance, le dynamisme, la lumière que nous donne la naissance de son Fils pour bâtir, à sa suite, un monde nouveau.

La lumière de Noël éclaire la vie du monde

La lumière qui resplendit au cœur de cette nuit de Noël vient aussi éclairer les ténèbres de notre monde. Notre cœur est dans la joie, notre foi est renouvelée, mais la vie du monde, le fracas des armes et des guerres viennent ternir notre espérance.

Chercher la Paix en contemplant le Christ

Célébrer la lumière de Noël, c’est demander la grâce d’être capable de suivre le Prince de la Paix. C’est chercher, en s’appuyant sur cette grâce, les voies de la Paix dans ma vie quotidienne. Contempler le Christ dans la mangeoire, c’est faire mémoire que nous sommes « un peuple ardent à faire le bien », comme le dit Paul dans la seconde lecture.

Chercheurs de Paix

Nous sommes ce peuple en devenir, qui cherche la lumière de Dieu pour faire triompher la paix. Elle est à construire jour après jour. Cette paix est fragile, nous ne le savons que trop bien. Elle est une fragile lueur qui peut nous faire penser à ce « commencement d’une fin de silence » (1 R 19, 12). Ainsi, nous saisissons davantage que Dieu se dit et se donne dans la discrétion, dans ce qui n’est pas impressionnant. C’est cela faire le bien. Il s’agit d’être disponible pour servir le Royaume et sa justice, en prenant la suite du Christ.

Noël : lumière de l’alliance nouvelle et éternelle

Le Christ est venu dans ce monde pour l’épouser et pour l’aimer. C’est aussi un des messages de Noël. Le monde n’est pas notre ennemi, ni d’ailleurs celui du Christ. Notre appel, comme baptisé, est de vivre l’Évangile en plein monde. C’est notre quotidien, notre manière d’agir, de vivre et d’espérer qui feront naître l’Amour du Christ dans ce monde. La lumière de Noël qui resplendit dans cette nuit nous conduit à cette réalité.

Aimons le monde

Ne cherchons pas à convertir le monde à nos manières de faire ou de vivre. Entrons plutôt dans un chemin de conversion pour aimer ce monde comme le Christ nous aime. En cette nuit de Noël, nous célébrons les noces du Christ avec notre monde, avec notre humanité. Nos vies, depuis lors, sont habitées du dynamisme, de l’espérance, de la lumière du Christ. C’est cette même alliance que nous vivons lors de nos partages de la table de la parole et de la communion.

À Noël, Dieu se donne en surabondance

Dieu se donne à nous à Noël, comme à Pâques, et à chaque fois que nous sommes en union les uns avec les autres. Célébrer l’amour de Dieu ce n’est pas être propriétaire de la foi. Il s’agit de vivre cet amour dans notre quotidien, de se supporter (dans tous les sens du mot) les uns les autres. Nous pouvons prendre appui sur Marie et Joseph. Tous deux reçoivent le service de faire grandir et prendre soin de Jésus.

Prendre soin du corps du Christ

Nous aussi, il nous revient de prendre soin de Jésus. Dans cette mangeoire, Jésus est le signe de la fragilité de notre monde dont nous devons prendre soin et faire grandir. Nous pouvons aussi y percevoir naturellement la lumière de la foi. À Noël, le Père nous invite à prendre soin les uns des autres en accueillant son Fils qui se fait chair. C’est une manière aussi d’entrer dans ce mouvement de louange qui habite ceux qui vivent avec Dieu.

De la lumière à la louange

Louer Dieu c’est témoigner que son amour nous dépasse, que son regard change et transporte notre cœur. Ce soir, notre cœur loue le Père, car il nous donne son Fils pour nous conduire vers la joie du plus grand amour. Ce chemin conduit à la croix et aussi nous dévoile la splendeur de la lumière de la résurrection.

Saisir les merveilles de Dieu

Nous ne pouvons pas séparer Noël de Pâques. Pour entrer dans ce mystère, nous pouvons sans doute prendre appui sur Marie. Nous ne comprenons peut-être pas le mystère de Dieu alors nous pouvons, comme la mère du Christ, méditer dans notre cœur. Petit à petit, la lumière de l’Esprit viendra éclairer notre cœur et nous fera saisir davantage les merveilles de Dieu. Mais, aujourd’hui, restons devant la crèche.

Contemplons la crèche

Prenons le temps de contempler Dieu qui se fait homme. Aujourd’hui, la lumière de Dieu est parvenue dans le monde. Dans cette contemplation, faisons monter vers Dieu notre prière pour tous ceux qui sont dans la tristesse et la peur. Entendons aussi l’invitation qui nous est faite d’être davantage configurés au Christ. Car ce fragile enfant nous conduit à découvrir dès maintenant la surabondance de l’Amour du Père. Cette conviction est une raison supplémentaire de nous mettre dans la joie.

Entrons dans la lumière de la joie de Dieu

Cette joie qui est la lumière de ce jour et de nos vies, nous la manifestons aussi par ce que nous sommes. Nous allons offrir des cadeaux, prendre le temps pour être avec ceux que nous aimons, nous allons nous émerveiller devant le dynamisme et la joie des plus petits ouvrant les présents de Noël. Ces joies simples qui empliront nos maisons sont le signe de la joie que Dieu met dans nos cœurs.

L’Amour de Dieu se dit dans l’expression de notre amour

Dieu nous manifeste son amour par celui que nos proches nous portent et que nous leur portons. Ainsi, emplies de la joie de Dieu nous pourrons porter au monde l’Évangile, la Bonne Nouvelle de Dieu pour chaque femme et chaque homme. Ainsi, emplis de l’espérance, de la joie et de lumière de Dieu, nous pourrons apporter la paix, nos rires et nos bras à ce monde « neuf qui doucement grandit ».

Joyeux Noël !